Nos ouvrages Miel :


En bonne santé avec les abeilles

Auteurs : Claudette RAYNAL-CARTABAS, Dr. Stefan STANGACIU

Ces pollens qui nous soignent

Auteur : Patrice PERCIE DU SERT

Ma méthode d'apiculture

Auteur : Frère ADAM


La RUCHE, ce n’est pas que du MIEL !

Les hommes consomment du miel depuis l’Antiquité et même sans doute bien avant. Sauvages ou élevées, les abeilles en sont les productrices zélées, grâce à une organisation hors pair. Les butineuses récoltent le nectar, composé surtout de saccharose et d’eau, sur les fleurs mellifères. Stockée dans le jabot sans être digérée, cette matière première est ensuite récoltée, dans la ruche, par les abeilles receveuses qui la régurgitent dans les alvéoles de cire en y ajoutant une enzyme qui va entraîner la transformation du saccharose en glucose et fructose. Une seconde enzyme permet la production d’acide gluconique et de peroxyde d’hydrogène qui rendent le miel insensible aux infections et à l’oxydation. L’abeille rapporte également des grains de pollen quelle fixe sur son corps avec du nectar et qu’elle roule ensuite pour en faire des boules. L’évaporation de l’eau dans la ruhche est intensifiée par les abeilles en battant des ailes. Pour protéger la ruche des bactéries et des polluants, elles la recouvrent d’une sorte de résine naturelle, la propolis. Quant à la gelée royale, elle est sécrétée par les glandes des abeilles nourricières, pour toutes les larves pendant quelques jours et pour celles choisies pour devenir reines ensuite.


Un toit pour les ABEILLES

En France, près de 30 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque année. En 10 ans, 15 000 apiculteurs ont cessé leur activité. En adoptant une ruche, vous participez à la sauvegarde des abeilles : http://www.untoitpourlesabeilles.fr/


Les TRESORS de la ruche

La cire, matériau noble
Pour récolter le miel, l’apiculteur extrait les rayons de la ruche après avoir « endormi » les abeilles par enfumage. Ces rayons sont constitués de cire, matériau issu d’une sorte de sueur apparaissant de quatre petites poches situées de chaque côté de leur abdomen. Malléable, fondant facilement, la cire peut servir à la confection de bougies, de cirage, etc.

Oubliez les bougies polluantes composées de sous-produits pétroliers. Bougies et chauffe-plats à base de cire odorante associent sécurité et plaisir.

Le miel et ses bienfaits

Composés principalement de fructose et de glucose il se digère facilement. Dans l’intestin, il joue le rôle d’un prébiotique, il favorise donc la santé de la flore intestinale. Sa richesse en antioxydants assure la protection de l’organisme contre un certain nombre de maladies, notamment neurodégénératives. Des chercheurs ont montré une action protectrice vis-à-vis du cancer du sein de la consommation de miel, mais les études sont encore peu nombreuses. Les miels de montagne améliorent la toux et les inflammations du système respiratoire. L’action anti-inflammatoire et antibactérienne du miel est intéressante aussi dans l’ulcère de l’estomac et le syndrome d’intestin irritable.

Attention ! Comme tout produit contenant du sucre, le miel est cariogène, veillez au bon lavage des dents, notamment chez les enfants.

Propolis, actif puissant

On découvre peu à peu, au fil des recherches, les propriétés de cette résine, issue des résines végétales des arbres, destinée à protéger la ruche. Essentiellement antibactérienne, la propolis est aussi antifongique (contre les mycoses), antiseptique et antioxydante. Elle peut damer le pion à nos antibiotiques qui rencontrent de plus en plus de résistance microbienne, ce qui est devenu un problème de santé publique. Elle peut s’administrer par voie orale, sous forme de gommes à mâcher, d’extrait fluide ou sec ; ou par voie externe, incorporée dans le dentifrice, un rince-bouche, une pommade… Principales indications : herpès génital, vaginite, plaies, infections des voies respiratoires, plaies, etc.

Attention ! Ne pas prolonger trop longtemps un traitement pour ne pas risquer de développer une allergie.


Gelée royale, l’énergie !
Elle ne fera pas de vous la reine des abeilles, mais vous aidera à passer certains caps, comme le changement de saison.

Hélène Barbier du Vimont